Mon Avis
Courriel Mot de passe (oublié ?)
Partagez votre opinion sur les commerces de votre région !
Le Québec veut connaître vos trouvailles et vos endroits préférés...

Bienvenue sur MonAvis ! Sélectionnez votre région afin de personnaliser vos résultats.


Crédit Fédéral Commercial

3 avis1

1.00 3

Crédit Fédéral Commercial


5127 Rue Jean-Talon Est
Montréal, QC H1S 1K8
514-255-9009
Coordonnées incorrectes ?
Attention !! Vous êtes le propriétaire de Crédit Fédéral Commercial? Cliquez ici pour prendre le contrôle de votre réputation

Partager





Ajouter à mes favoris
Envoyer à un ami

Catégories:
Divers
Divers

Photo inappropriée ?


Prix Crédit Fédéral Commercial
Juste

Service Crédit Fédéral Commercial
Médiocre

Accès pour handicapés
Non

Modes de paiement
Argent comptant

Stationnement
Stationnement privé

Informations incorrectes ?

Trier par: 


Crédit Fédéral Commercial

On est rendu fin mars et je n'ai toujours pas reçu mes T4 pour produire ma déclaration d"impôt...ça fait 2 fois que je communique avec eux et le propiétaire ne s'est pas dérangé pour me retourner mon appel

Bref, c'est mon avis sur Crédit Fédéral Commercial et je le partage !

Cet avis est... (0) (0) (0)

Ajouté le 24 mars 2010 à 22h01 par:

4LatinMtlLong
Envoyer un compliment
Envoyer cet avis à un ami
3 1 0
Donnez votre avis sur Crédit Fédéral Commercial




Crédit Fédéral Commercial

J'ai été employée chez CFC...

J'ai connu Érica Samms chez NCO, qui faisait le service à la clientèle de Bell Express Vu (maintenant BellTV). On était sortie quelques fois ensemble dans les clubs depuis que nous avions quitté NCO et on se parlait à l'ocasion sur MSN. En juillet elle me dit que M. S vient d'être congédié de l'agence de recouvrement où elle travaille et qu'ils auront besoin d'un agent au recouvrement, qu'elle veut travailler avec moi. J'étais au chômage, et l'idée de retravailler avec Érica me plaisait. Je suis allée rencontrer le propriétaire de l'agence, M. Tony Cafaro, qui semblait réticent mais qui a quand même accepté de me laisser ma chance. J'ai commencé chez CFC en août

Au début de l'été comme j'avais du chômage jusqu'en novembre j'avais retiré ma fille de la garderie. Je n'avais pas non plus cherché de camp de jour pour ma plus grande puisque j'avais décidé de rester avec elles toute l'été et de commencer ma recherche d'emplois en septembre. Ma mère avait décidé de travailler seulement 3 jours/semaine pour l'été alors elle était disponible pour garder les lundis et vendredis. Mme Samms me dit à quelques reprises avoir parlé avec M. Cafaro qui serait prêt à me prendre juste 2 jours semaines jusqu'à la rentrée scolaire si je n'arrivait pas à me trouver une gardienne. Cool! Un patron qui comprend bien les mamans, surtout monoparentales! Wow!

Finalement mon ex belle-mère prendra sa petite fille (ma grande) durant la semaine. Ma mère gardera les lundis et vendredis et j'ai trouvé une gardienne pour les 3 autres jours.

La première journée Mme Samms m'explique que le système est en fait un vieux dinosaure, un système avec lequel elle a travaillé 10 ans auparavant dans une autre agence de recouvrement. Elle me dit que M. S, qui a été congédié ne faisait pas ses appels, qu'ils se pognait le cul, qu'il n'arravait pas à collecter, que des fois il quittait pour aller voir des games de soccer au café d'en face alors qu'il était dans son temps payé. C'est elle qui aurait ouvert les yeux à M. Cafaro quand à ses agissements. M. S aurait foutu un bordel dans les dossiers, serait même parti avec certains dossiers. Mme Samms me dit que M. Cafaro a parlé au père de M. S et qu'il n'allait plus faire de trouble.

Je remarque tout de suite mon collègue, qui lui est dans l'autre bureau et fait de l'ouverture de secteur. Il semble plutôt étrange. Il trippe ben fort sur les Américains, parle sans cesse d'aller magasiner aux USA.

Plusieurs des personnes que j'appelle disputent leur factures. Mme Samms m'explique qu'ils sont rendus en recouvrement, qu'ils ont pas le choix de payer, que c'est la seule façon de nettoyer leur dossier au bureau de crédit, que de notre côté on a les mains liées, on ne peut rien faire. Elle me dit que si la personne paie pas la facture et notre client décide de le poursuivre ce sera lui (notre client) qui aura le plus gros bout du bâton et que par défaulkt, puisqu'il est en recouvrement, le débiteur va perdre. C'est pour moi une première expérience en recouvrement alors malgré que je trouve ça bizare j'accepte ses explications.

J'appelle certaines compagnies qui sont fermées...Mme Samms me dit que la dette est dûe, et qu'à moins qu'il aie fait faillite ils doivent la payer

Je commence à trouver leur procédures de plus en plus harcelantes, et je me doutes que tout ça ne doit pas être 100% net. Je vais sur internet et imprime la loi sur le recouvrement. Je n'ose pas pointer à Mme Samms ce qui n'est pas respecté, de peur de perdre ma job, et je ne lui montre pas le document.

C'est Mme Samms qui gère toutes les opérations de l'agence de recouvrement, M. Cafaro ne monte jamais en haut, appart pour envoyer des fax,

CFC appelle les débiteurs dès que le compte est reçu
Ils appellent au travail
Ils appellent les proches des débiteurs
Ils chargent des frais de 35$ par chèque NSF en plus du montant qui était à recouvrir
Ils appellent certains dossier plusieures fois par jours, ce qui, à mes yeux, est du harcèlement

Des fois je commence à "skipper" certains dossiers sur lequels je sais qu'il y a une dispute...et j'appelle d'autre pour lequel je me sens mal, je sais qu'ils ont raison, je comprend pourquoi ils ont pas payé, j'aurais fait la même chose à leur place, mais je dois les emmerder pour qu'ils paient même si je sais très bien qu'il le feront pas.

Mon collègue M. V chante des chansons bizarre..."Adolf Hitler Dieu d'amour, on va tous les tuer les maudits français pis on va pisser sur leur cadavres". Il passe beaucoup de temps de travail à venir sur internet "chatter" sur MSN. Mme Samms fait mettre un code de bloquage et M. V n'a plus accès à internet. Il me demande souvent le code. M. V dort régulièrement dans son bureau au lieu de travailler

Mi octobre ils engagent Mme J, qui devait remplacer M. V que Mme Samms planifiait de faire congédier. Après 2 jours Mme J lui dit qu'elle n'aime pas le travail, elle n'est pas une vendeuse (et elle devait faire de l'ouverture de secteur!). Mme Samms lui dit alors qu'elle deviendra son bras droit. Elle fera des "calls back" (elle rappellera les gens que M. V a contacté pour savoir si ils ont reçu la documentation et si ils ont des comptes à envoyer)

Environs deux semaines plus tard M. V est congédié... Mme Samms vide le bureau de M. V et trouve des douilles pour une arme...

Entre temps je me rends compte que M. Cafaro, le propriétaire, est moins "bouché" que Mme Samms. Lorsqu'il me questionne sur pourquoi j'arrive pas à collecter plus de comptes je lui dit que dans plusieurs cas il y a eu des disputes sur les factures, dans certains cas des faillites. Il me dit de lui transmettre le numéro des dossiers en question et ferme quelques dossiers à problème.

Mme Samms décide alors de nous imposer une surchage de travail...en plus de mon travail de collection je devrai passer au moins 2h par jour à faire le travail que M. V faisait, c'est à dire appeller les compagnies ppour leur offrir nos services. Comme je passais mes 2 dernières heures à faire le travail de M. V je n'arrivais pas, bien sûr, à finir le travail que MOI j'aurais dû faire et Mme Samms semblait frustrée... Mme J a elle aussi dû faire le travail que M. V faisait en plus de sa nouvelle job (on se rappelle que Mme J avait dit au départ détester faire de l'ouverture de secteur!)

Tout celà ne devait être que temporaire, mais on voyait bien que les efforts étaient pas trop grand pour trouver quelqu'un

En novembre un vendredi Mme Samms dit qu'elle va souper avec des amis de son ex agence de recouvrement pour laquelle elle travaillait juste avant de venir chez CFC (elle a commencé chez CFC en avril 2008) . J'ai eu un mauvais présentiment...tout è fait justifié d'ailleurs!

Le lundi suivant je suis venue pour aller m'asseoir à mon bureau et Mme Samms m'a dit de ne pas ouvrir mon ordinateur, que j'alalis changer de bureau... Elle m'a emmené dans le bureau d'à côté, où Mme J, qui avait elle aussi changé de bureau, était installée.

Mme Samms m's dit qu'à partir de ce moment je ferait de l'ouverture de secteur... Mme M, l'amie de Mme Samms avec qui elle avait travaillé à l'autre agence de recouvrement avait fait le même cours que Mme Samms avait suivi en recouvrement. Comme elle avait perdu sa job et avait appliqué M. Cafaro a décidé qu'il ne pouvait pas laisser passer une occasion comme celle-là et l'a engagée. J'étais furieuse!

Je commmence à emmener régulièrement mon portable au bureau et je me branche sur la radio internet. Mme Samms ne dit rien, en fait elle dit même que c'est cool travailler avec la musique.

Comme j'ai deux jeunes enfants ils m'arrive, à quelques reprises, de m'absenter car ils sont malades. Je suis monoparentale, alors je n'ai pas de conjoint qui peut prendre la relève. Je motive chaque absence par un billet de médecin. Je ne reçois aucun avis de la part de M. Cafaro ou Mme Samms

Le toner du fax est vide et Mme Samms trouve que c'est pas normal! Elle dit alors qu'elle veut avoir tous les bordereaux des fax qu'on envoie pour avoir une idée de combien de fax on envoie. Quand on envoie des fax on utilise pas d'encre, c'est quand on en reçoit que ça prend de l'encre! Je trouve ça bizarre! Je déteste ma nouvelle job! Elle nous dit quelques jours plus tard qu'elle veut savoir combien d'appels on fait par jour alors elle veut qu'on lui indique en inscrivant sur les listes papier les dates à lesquelles on a appellé chaque liste.

Elle commence à se plaindre du fait que j'amène mon portable qet que j'écoute la radio...ça ralentit la production parce que je prend du temps des fois pour changer la station (je le fait quand je suis en attente sur un appel). Ça m'irrite!

Plusieurs client appellent et se plaindre ne pas avoir reçu l'argent que nous avons collecté. Mme Samms dit toujours que c'est le client qui est dans les patates, qu'elle a envoyé un apiement, que c'est eux qui sont pas à leur affaire. Elle dit qu'elle ne reçoit plus de bonus, et qu'elle fait le même salaire que nous, mais elle va magasiner chaque fin de semaine avec ses fils et ce qu'elle dit dépenser dépasse largement mon salaire.

La compagnie n'a pas de système pour créer des listes d'appel. Ils vont simplement sur Canada 411 sur internet, entrent un secteur, par exemple plomberie et dans l'autre case Québec, ou Montréal...plusieurs compagnies se répètent d'uen apge à l'autre, ou sont dans la liste de Montréal et dans celle de Québec. Il arrive fréquemment que nous appellions la même compagine 2-3 fois. On décide alors de regarder toutes les listes avant de les appeller, pour essayer d'éliminer le plus possible les doubles. Mme Samms commence alors à dire que nous perdons du temps, que nous devrions faire plus d'appels que ça

Mme J se fait dire par un architecte qu'on ne devrait pas l'appeller, qu'il est sur la LNNTE. Mme J en parle à Mme Samms. Elle dit que si il ne veut pas qu'on l'appelle, qu'il ne s'annonce pas sur Canada 411. Aille! La plupart des compagnies se servent du Canada 411 comme publicité! C'est nous qui devrions être abonnés à LNNTE! Elle dit finalement que si ils ne veulent pas qu'on les appelle qu'ils indiquent dans leur annonce sur Canada 411 qu'ils ne veulent pas être sollicités. As-tu pensé que ça va leur coûter plus cher leur annonce si ils ajoutent ça?

Mme Samms a dit à Mme M d'ignorer toutes mes notes et a fait réouvrir certains dossier que j'avais fait fermé auprès de M. Cafaro.

Dans un dossier un employeur avait prêté 3000$ à son employé pour qu'il puisse s'acheter des meubles car il avait pas un bon crédit et l'employé avait quitté la compagnie et pas remboursé le prêt. Le numéro de télépĥone était pas bon et j'avais cherché tous les gens du même nom à Montréal. Un de monsieur que j'ai appellé était très frustré de mon appel et disait ne pas être celui qu'on recherchait, qu'il ne connaissait pas cette compagnie (notre client). J'ai tenté de vérifier certaines des infos que j'avais au dossier avec lui (date de naissance, NAS) mais il a refusé. Mme Samms m'a dit que si il refusait c'est qu'il avait quelque chose à cacher. J'ai ammenné le dossier à M. Cafaro qui l'a fermé. Quand Mme M a commencé à travailler Mme Samms a réouvert le dossier et Mme M l'a appellé. M. M (le débiteur) a appellé l'OPC qui a demandé à ce qu'on ferme le dossier, ce qui a été fait. Ils ont demandé que CFC envoie une confirmation écrite que ça a été fait, ce qu'ils ont refusé de faire. L'OPC a appellé à plusieures reprises et Mme Samms ne leur a jamais envoyé la confirmation

Dans un autre dossier un avocat avait appellé pour me dire de ne plus appeller son client, que la compagnie était fermée et n'avait plus aucun actidf, qu'il n'y avait rien à faire. Mme M, à qui on avait dit d'ignorer mes commentaires l'a rappellée et l'avocat a rappellé pour me donner de la marde. Je lui ai dit que c'était Mme M qui était responsable du dossier et il a demandé a lui parler, mais elle venait de sortir fumer. Je prend le message et parle de la situation à Mme Samms. Elle me hurle dessus en demandant pourquoi je lui ai pas passé l'appel, ferme le dossier, mais ne rappelle pas l'avocat

Après plusieurs différents avec CFC Gilric décide de ne plus faire affaire avec CFC, Mme Samms dit elle aussi ne plus vouloir faire affaire avec Gilric. Mme M continue par contre de collecter les comptes de Gilric.

Je visite le site de l'OPC et imprime la liste des détenteurs de permis d'agence de recouvrement. Surprise! CFC n'y figure pas! J'en profite pour vérifier si d'autre agences ont reçu des amendes pour ne pas respecter les lois sur le recouvrement et j'imprime les cas. Je les donne à Mme Samms. On est dans le jus, elle veut qu'on finisse nos listes pour le temps des fêtes...

Congé de Noël...

5 janvier ma fille vomit depuis 24h, je reste à la maison. Mme J envoie sa lettre de démission.
6 janvier ma fille vomit toujours je vais à la clinique. Il parlent de l'hospitaliser si elle va pas mieux lelendemain
7 janvier je rentre travailler. Mme Samms fait un "meeting" et nous annonce qu'une autre de ses collàgues de l'autre agence va se joindre à nous. À 16h15 Mme Samms me dit que M. Cafaro trouve que je m'absente trop souvent et que c'était ma dernière journée de travail.

Bon débarat!

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h + 1 soir semaine/Érica est au bureau dès 8h
Fermé pour le lunch de 12h à 12h30
Paiment par carte de crédit si le client è qui le montant est dû accepte les cartes de crédit




Bref, c'est mon avis sur Crédit Fédéral Commercial et je le partage !

Cet avis est... (0) (0) (0)

Ajouté le 14 février 2009 à 3h06 par:

4LatinMtlLong
Envoyer un compliment
Envoyer cet avis à un ami
3 1 0
Donnez votre avis sur Crédit Fédéral Commercial




Crédit Fédéral Commercial

Premier à donner son avis
Agence de recouvrement

Le propriétaire de cette agence, M. Tony Cafaro serait, selon les dires, dans le domaine du recouvrement depuis plus de 20 ans...

Une visite rapide sur le site de l'OPC (office de la Protection du consomateur) nous permet de voir que cette agence n'a pas (è moins que le site ne soit pas à jour) de permis, ce qui est, au sens de la loi, illégal!

Si on se promène sur Jean-Talon on ne verra pas de bannière, pas de pancartes annonçant l'agnce CFC. L'adresse indiquée sur leur documentation est celle d'un bureau de chèque encaissé, situé juste en bas de l'emplacement de l'agence de recouvrement, appartenant au même propriétaire. Légal ou illégal?

Si un débiteur dit être en désacord avec la facture pour lequel il est appellé l'agence lui dira de payer cette facture en totalité, pour qu'ils puissent nettoyer son dossier de crédit, et par la suite d'intenter des poursuites contre leur client. car si il poursuit le client sans avoir payé la facture au préable, par défault, puisqu'il est en recouvrement il va perdre. Bulshit selon moi! Si il paie la facture c'est comme dire qu'il est d'accord avec, non? Penses-tu que le juge vas pas lui dre:"Mais pourquoi tu as payé la facture si tu étais pas d'accord Joe Blow?"

Si un débiteur leur envoie un avis écrit leur demandant de ne communiquer avec eux que par écrit CFC continuera de les appeller, ce qui est contrevient à la loi sur le recouvrement de certaines créances. Si c'est votre cas, sachez que vous pouvez porter plainte à l'OPC

Il est interdit à une agence de recouvrement de faire du harcèlement, des menaces ou de l'intimidation...CFC peut appeller le même débiteur tous les jours si il a fait une entente de paiement qu'il a pas respecté, voire même plusieures fois par jour, ce qui à mes yeux constitue du harcèlement. N'Hésitez pas à vous paindre!

Si le numéro donné par le client n'est plus en service, ou que le numéro s'avère un mauvais numéro CFC n'a pas, contrairement à ce qu'il disent lorsqu'il vendent leurs services, de département de TRACE. Un de leur agent va sur internet et sort par example tous les S Tremblay dans Jonquière (ce nom est strictement un exemple). Comme il est possible qu'i y en aie plusieurs l'agence va poser quelque questions à la personne qui va répondre dans le but de s'assurer, qu'elle est, ou n'est pas, la personne qu'ils recherchent. Si la personne refuse de répondre au questions la directrice adjointe supposera que cette personne es celle qu'ils recherchent et s'entêtera à appeller cette personne, même si vous lui avez clairement mentionné jamais avoir fait affaire avec la compagnie pour laquelle ils veulent vous collecter. Sachez qu'il est illégal pour une agence de recouvrment de communiquer oralement avec une personne qu'elle (l'agence) croit être le débiteur lorsque celle-ci lui a indiqué, lors d'une première communication, qu'elle ne l'était pas.

Comme CFC travaille strictement à la commission ils essaient de toutes les façcons possible d'atteindre le débiteur pour le forcer à payer...ils ne se gêneront pas pour appeller au travail, chez papa, maman, chez la blonde, le chum, la parenté et même au travail! L'agence de recouvrement a le droit de communiquer avec ces personnes UNE SEULE FOIS et SEULEMENT SI ELLE N'A PAS D'ADRESSE OU NUMÉRO DE TÉLÉPHONE où vous rejoindre. Si on appelle votre parenté, vos amis ou au travai alors que l'agence a un numéro où vous rejoindre portez plainte à l'OPC

CFC appelle les débiteurs dès qu'elle reçoit le compte, générallement par fax. Or la loi sur le recouvrement de certaines créances stipule que l'agence n'a pas le droit d'appeller avant qu'un délai de 5 jours, suivant l'envoi ce soit écroulé.

L'entreprise, qui a des agents qui appellent les compagnies pour leur offrir leur services n'est pas abonné à la LNNTE (Liste Nationale de numéro de télécommunication exclus). La directrice aurait dit a un de ses employé, qui lui a fait part du problème que si les entreprises ne voulaient pas se faire achaler qu'ils ne s'annoncent pas sur le Canada411. Elle aurait par la suite corrigé son ennoncé en disant qu'ils ajoutent une ligne dans leur annonce sur le Canada411 disant qu'il ne veulent pas être sollicité! Comme si il allaient payer leur annonce plus cher parce que Mme ne veut pas se plier au ràglement et s'abonner à la LNNTE comme elle devrait déjà l'être!

Côté salaire l'entreprise offre pas grand chose par rapport à la compétition 12$-13$ de l'heure, pas de bonus aux dernières nouvelles

Il y a quelques temps j'ai parlé avec un de leurs agent, qui voulait m'offrir leur services (alors que j'avais un compte en recouvrement chez eux, et il semblait pas pentoute au courant!) pour mon entreprise. Il a commencé à me parler des Américain, comment is sont hot les Américain, de leur guns, tout le monde devrait avoir un gun, c'est hot ça!
Je suis passé changer un chèque à leur bureau de chèque encaissé (hé oui, j'étais curieux de voir la place, je songeais à faire affaire avec eux!) et j'ai entendu, probablement le même fou, chanter une chason pas mal fuckée... Adolph Hithler Dieu d'amour....

Disosn que ça c'est rien comparé à la directrice...la 'tite madame est pas mal bête et sec! Elle s'en fout du pourquoi, de la raison pourquoi c'est pas payé! Elle dit qu'elle a affecté mon dossier de crédit alors que Équifax n'a pas de trace de ça...

Méchante compagnie de fucké!
À éviter!



Bref, c'est mon avis sur Crédit Fédéral Commercial et je le partage !

Cet avis est... (1) (0) (0)

Ajouté le 8 janvier 2009 à 2h27 par:

Bitch1944
Envoyer un compliment
Envoyer cet avis à un ami
2 0 0
Donnez votre avis sur Crédit Fédéral Commercial



Partager les avis sur Crédit Fédéral Commercial dans les reseau sociaux


Attention !! Vous êtes le propriétaire de Crédit Fédéral Commercial?
Cliquez ici pour prendre le contrôle de votre réputation


Rechercher un établissement




Itinéraire pour Crédit Fédéral Commercial
Votre Code Postal:    

Cette carte n'est pas la bonne ?






Monavis.ca | À propos | Mon profil | Écrire un avis, une suggestion, un commentaire | Rechercher un avis, une opinion, une recommandation
Rechercher un membre et ses critiques | Inviter mes amis à commenter leurs établissements préférés | Messagerie
Contactez-nous | Plan du site
Abitibi-Témiscamingue | Bas-Saint-Laurent | Capitale-Nationale (Québec) | Centre-du-Québec | Chaudière-Appalaches
Côte-Nord | Estrie | Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine | Lanaudière | Laurentides | Laval | Mauricie
Montérégie | Montréal | Nord-du-Québec | Outaouais | Saguenay-Lac-Saint-Jean


Auto à vendre | Annonces classées | Revue automobile | Used cars Montreal | Assurance auto | Auto Montreal

Droits d'auteur Monavis.ca © 2006-2014 - MonAvis.ca Tous droits réservés.
Partagez votre opinion sur les établissements de votre région !
Tous les noms de marque et marques de commerce sont la propriété de leurs titulaires respectifs.
Conditions d'utilisations et Politique de confidentialité